LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE

De Gilles Balbastre, Yannick Kergoat
Avec Arlette Chabot, Laurence Ferrari, David Pujadas
Durée : 1h44

La presse se proclame contre-pouvoir. Mais qui la possède ? Comment fonctionne-t-elle ? Pourquoi ses principaux acteurs sont-ils devenus des évangélistes du marché ? Un film engagé dans le débat critique des médias.

Voir la fiche sur Allociné...

P.-S.

- 1- un film militant, qui devrait provoquer un débat sur le rôle des médias
- 2- un film très documenté, bourré d’archives rares et parfois méconnues
- 3- un film très rythmé, au montage inventif

Documents joints

  • Bande Annonce Les nouveaux chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat (Youtube – 106 octets)

    En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
    Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.