C’EST COMME À LA MAISON : UN ANNIVERSAIRE, ÇA SE FÊTE !


Samedi 12 septembre, nous fêterons les 30 ans de notre cinéma préféré. Bon, pour de vrai, le cinéma est beaucoup plus âgé puisqu’il est né dans la première moitié du siècle précédent, 1939 très précisément. Un âge très respectable, donc. Cela dit, nous préférons parler de 30 ans parce que, en 1994 donc, une poignée de passionnés de cinéma remettaient en vie le cinéma qui venait de passer une assez longue période d’inactivé.

Tous les bénévoles

Tous les bénévoles qui ont consacré un peu ou beaucoup de leur temps depuis cette renaissance ont été invités à se retrouver ce jour-là. Ce sera le premier cadeau ! Quel plaisir en effet de pouvoir passer un peu de temps ensemble et, allez, un peu d’autosatisfaction, de se congratuler les uns les autres du travail accompli : le Restéria n’est peut-être pas le plus clinquant, le plus moderne, le plus "dernier cri" du département mais il a tout de même bien fière allure et il accomplit bravement sa mission en proposant plus de 1000 séances par an !

Samedi 12 : Une avant-première

JPEG - 82.3 koUne avant-première, d’habitude c’est réservé "aux grands" ! Eh bien, à notre tour ! Samedi 12, à 21h00, nous aurons donc le très grand plaisir de découvrir le film L’ÉTUDIANTE ET MONSIEUR HENRI. Tirée d’une pièce de théâtre , les dialogues, ciselés et cinglants, sont, dit-on d’une efficacité redoutable. Côté mise en scène, Ivan Calbérac a fait sortir ses comédiens du cadre unique et figé de l’appartement de Monsieur Henri, offrant à sa pièce à succès une dimension nouvelle : celle d’une grande comédie de cinéma. Et une magnifique leçon de vie